Pourquoi est-il important d’entretenir un dialogue interculturel constructif ?

Laïcité, avortement, euthanasie, légalisation du cannabis, sur toutes ces questions et bien d’autres, nous avons de nombreuses différences d’opinions, de manières de voir les choses, de valeurs, etc. Ces différences se retrouvent entre les différentes cultures, mais aussi au sein de chaque culture. Par exemple, on peut retrouver différents courants de pensées dans l’Islam.
Les différences, et l’ignorance quant aux raisons de ces différences, peuvent être facteur de craintes : peur de l’« Autre », peur d’interagir avec lui. Une des raisons pourrait être que l’on ne souhaite pas être affecté par cette différence, de peur de l’intérioriser et de prendre un chemin que l’on estime être mauvais, voire préjudiciable. Tout ceci peut dans certains cas nous pousser à, d’une part, éviter les échanges, et d’autre part, générer des conflits si de tels échanges se développent. Les différences peuvent devenir un terreau favorable à l’accroissement de la discrimination, de l’exclusion et également de la violence. A l’instar des événements tragiques qui ont touché les Balkans et le Rwanda dans les années 90, cette accumulation de souffrances peut conduire à un cercle vicieux dont il peut être long et difficile de sortir.

Le dialogue interculturel apparaît comme une des solutions pertinentes. Dans cette expression, il faut entendre le processus ouvert et constructif d’échanges ou d’interactions entre des personnes, des groupes et des peuples, en particulier avec des personnes d’autres origines culturelles, ethniques, religieuses et linguistiques, qui ne voient pas le monde comme nous.

Il faut bien comprendre que l’on considère le dialogue interculturel non pas comme un objectif à atteindre mais comme un outil. Via ce dernier, il sera possible de tirer des leçons des différentes visions et pratiques, de développer la participation, de promouvoir l’égalité et de renforcer des échanges harmonieux et la capacité de vivre les uns avec les autres. De nombreuses organisations inter-gouvernementales (ONU, UE, OIF, etc…) ou non-gouvernementales (Solidarités International, Alima, CCFD-Terre Solidaire, etc…) s’attellent à renforcer le dialogue interculturel afin de prévenir, atténuer et réduire les violences.
Ainsi, le dialogue interculturel est une interaction enrichissante qui a pour but d’augmenter l’ouverture d’esprit et le respect de la diversité, et à inciter les échanges de points de vues respectueux et l’analyse des différents processus de pensée. Il est le moyen par lequel nous pouvons par la suite nous employer à faire la promotion de la compréhension mutuelle.
Des compétences interpersonnelles, telles que l’écoute active, l’empathie, la pensée critique, l’abandon des préjugés et la communication non violente, sont essentielles pour permettre à une personne de participer au dialogue interculturel.
En nous attelant à comprendre les autres, nous pouvons également tenter de mieux nous comprendre nous-mêmes et d’avoir une idée plus claire de notre propre vision du monde. Quelles sont les barrières entre les cultures ? Comment pouvons-nous créer des ponts entre les cultures par dessus ces barrières ? Comment pouvons-nous éviter la méfiance et les tensions qui conduisent à la discrimination, et dans certains cas à la violence ? Comme processus, le dialogue interculturel nous pousser à repérer ces murs et nous inciter à échanger à travers eux et à les considérer de sorte à percevoir notre humanité commune.
Avec le développement des smartphones et d’Internet, le dialogue interculturel tient une importance croissante créant, tous les jours, autant de possibilités d’interactions constructives que de tensions entre les cultures. C’est là l’une des nombreuses facettes de la mondialisation : nous pouvons savoir en temps réel ce qui se passe de l’autre côté du monde, même si les informations peuvent avoir été simplifiées, déformées ou manipulées par les médias ou autres.
Ainsi, plus encore que par le passé, il est important que les pays, les groupes et les personnes développent leur capacité à communiquer aux fins de la compréhension et du respect mutuels. Comment vivre ensemble dans la compréhension et le respect mutuels en offrant la possibilité à différentes communautés de participer activement et de façon
constructive à la construction de notre monde à tous les niveaux ? Tel est le challenge à relever.

La migration – et la diversité culturelle qui en résulte – recèle un important potentiel pour faire évoluer les sociétés. L’histoire montre que les civilisations apprennent les unes des autres non seulement sur les technologies, mais aussi et surtout dans les domaines des langues, des cultures, des relations sociales, etc. L’histoire montre que les sociétés
prospèrent quand elles apprennent les unes des autres et s’adaptent.
Ce dialogue peut se dérouler dans le cadre des programmes existants, mais aussi dans celui de nouveaux programmes conçus à cette fin. Par exemple, une école peut organiser des séjours à l’étranger pour aider les élèves à comprendre leurs différences culturelles ou des campagnes de sensibilisation pour aider les élèves à comprendre l’extrême vulnérabilité des migrants.
De fait, l’école constitue un cadre privilégié pour le dialogue interculturel en raison de la diversité de leur réseau et de l’expérience qu’ils ont acquise en travaillant dans des contextes multiculturels. Il est donc crucial que, dans le cadre du dialogue interculturel, les enseignants soient en harmonie pour délivrer un message de respect de la diversité et de compréhension mutuelle. Ce message doit affirmer que la multiplicité des cultures et des opinions est une richesse et non un danger. Passer de la parole aux actes est le meilleur moyen de se faire entendre.

Si vous désirez aller plus loin sur ce sujet, apprenez l’anglais ou l’espagnol. Pour connaître les modalités d’apprentissage, vous pouvez envoyer un courriel.

Pour aller plus loin …

Investir la paix (Page Facebook)

GENies#3 (Page Facebook)

Comment apprendre les langues en s’amusant ?

Publié par Thameur DEBOUBA

My name is Tham. I’m language teacher. I grew up in the French Riviera in a Tunisian family, so my native languages are Tunisian & French. In 2009-2010, I’ve been studying in Andalusia, south of the Spain to improve my English & Spanish professional working skills and get my Master degree in Human Sciences. Since that time, thanks to the languages I’ve learnt, I’ve never stopped travelling for learning & teaching : Central Africa Republic, Russia, Barbados, Italy, New York & London. I have more than 10 years experience teaching children, teenagers & adults in many different environnements, such as primary school, middle school, high school, higher education center, prison, migrant camp, military camp). Since 2017, I also began to teach remotely with students who were following a sport study program. And during the French containment period regarding the Covid-19, I’m teaching daily to maintain the level of my students and get them ready to pass language exams.

Un avis sur “Pourquoi est-il important d’entretenir un dialogue interculturel constructif ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :