3h14

Cette nouvelle fantastique a été réalisée par un(e) élève qui étudie dans un collège de Lyon (4e) dans le cadre d’un travail d’écriture. Merci de prendre le temps lire son histoire, de l’apprécier et de lui faire savoir dans les commentaires ce que vous en pensez. Bonne lecture.

3h14 

Moi c’est Arthur je suis fan d’informatique. Je viens tout juste d’emménager dans une vielle maison du Massachussetts. A première vue ma maison semble parfaite mais il se produit chaque soir le même phénomène paranormal. 

AHHHHHHHHHHH ! Un cri atroce, un cri de femme qui hurle. Je regarde l’heure sur mon téléphone : 3H14. Mon frère aussi a été réveillé et lui et moi courons dans la chambre de nos parents terrifiés par le cri. 

Toute la semaine, le même scénario : un cri de femme à 3H14 précisément.

Un moi entier d’écoula à ce rythme… Je n’en pouvais plus… Tous les soirs dormir avec ses parents lorsqu’on a 14 ans c’est affreusement gênant. De plus j’avais parlé de mon histoire à mes amis et ils avaient tout raconté aux élèves de mon collège, maintenant tout le monde me prenait pour un fou. J’ai donc décidé de mener mon enquête. Je me mis frénétiquement à chercher des informations sur internet. J’espérais trouver des histoires vraies sur des phénomènes paranormaux concernant ma maison. J’ai fini par découvrir dans les archives du « Massachussetts News » une photo ressemblant étrangement à ma maison. L’article associé contenait des informations sur une famille folle.

Le père était un grand criminel, la mère et les 3 enfants n’étaient au courant de rien. Un matin, alors que cette femme faisait la poussière comme un jour ordinaire, elle voulut passer le plumeau sur la bibliothèque. Elle remarqua un livre avec des traces de doigts à plusieurs endroits. Elle savait que son mari ne lisait pas de livre et encore moins ses enfants. Elle tira le livre, ce qui déclencha l’ouverture d’une porte. Elle avait découvert une pièce secrète qu’elle n’avait jamais vue auparavant ! En entrant, elle découvrit une salle remplie d’armes et de couteaux, elle remarqua des vêtements qu’elle reconnut immédiatement comme étant ceux de son mari. Il y avait un panneau avec des photos de cadavres, des adresses. Des images de gens, des images reliées par des fils comme si elles allaient ensemble, une image de la personne, son cadavre et son adresse.  Un vrai psychopathe. 

Malheureusement le mari rentra dans la cave secrète et vit sa femme. Prise de peur, cette dernière voulut s’enfuir mais c’était trop tard son mari avait déjà pris un couteau et l’avait déjà tuée. Il lui avait toujours menti sur son travail et ses occupations : il lui avait dit qu’il était dans l’armée et qu’il pouvait partir très longtemps alors qu’il était un criminel et qu’il pouvait juste partir en prison.

Je savais que c’était cette femme qui criait, mon instinct me le disait. Il y avait tellement d’information qui prouvait que c’était elle et personne d’autre qui criait. Ça y est je suis sûr de moi je sais que c’est cette femme qui cri tous les soirs.  

L’article était daté du 09/11/1960. Cela faisait donc 60 ans.  

J’ai donc décidé d’approfondir mes recherches. Cela ne faisait que 2 mois que nous vivions dans cette maison, je ne connaissais pas toutes les pièces. J’ai commencé à chercher la fameuse bibliothèque et la porte secrète. J’ai fini par la trouver ! En entrant, il faisait sombre et très froid. J’avançais prudemment, terrorisé. Je regrettais amèrement d’y être allé seul. Je descendais les escaliers quand je vis une ombre, je courus chercher une lampe torche. En redescendant j’éclairais l’ombre et je découvris un corps laissé à l’abandon. Il était là gisent dans le sang, on aurait dit une femme je compris directement que c’était la femme tuée par son mari, mais j’avais encore des doutes sur le fait que ce soit elle qui cri. 

Pour prouver mon hypothèse je décidai de rester toute la nuit à coté de ce corps. 0h00, froid. Il restait encore 3h14 minimum avant de découvrir la vérité j’avais peur, j’ai voulu abandonner des milliers de fois mais je suis resté. 3h13 il reste une minute je ressens de l’excitation et de la peur de découvrir la vérité. 3h14, tout d’un coup le corps de la femme reprend vie, un homme arrive sans doute son mari, il semble à moitié vivant comme la femme. L’homme a un couteau dans la main qu’il plante dans le cœur de la femme, elle se mit à hurler à 3h14.

Envie de lire une autre nouvelle fantastique ? Découvrez Un camping étrange, La statuette de fantôme.

Publié par Thameur DEBOUBA

My name is Tham. I’m language teacher. I grew up in the French Riviera in a Tunisian family, so my native languages are Tunisian & French. In 2009-2010, I’ve been studying in Andalusia, south of the Spain to improve my English & Spanish professional working skills and get my Master degree in Human Sciences. Since that time, thanks to the languages I’ve learnt, I’ve never stopped travelling for learning & teaching : Central Africa Republic, Russia, Barbados, Italy, New York & London. I have more than 10 years experience teaching children, teenagers & adults in many different environnements, such as primary school, middle school, high school, higher education center, prison, migrant camp, military camp). Since 2017, I also began to teach remotely with students who were following a sport study program. And during the French containment period regarding the Covid-19, I’m teaching daily to maintain the level of my students and get them ready to pass language exams.

8 commentaires sur « 3h14 »

Répondre à Inès Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :